Récompenses des tokens DeFi

Faut-il en avoir ou non?

Dans cet article de notre série sur la finance décentralisée (DeFi), nous vous présentons la pertinence fiscale des récompenses en tokens.

La DeFi est devenue l’une des applications les plus passionnantes de la technologie blockchain en 2020.

Avec la DeFi, le caractère d’une monnaie décentralisée est étendu du Bitcoin au secteur financier au sens large. Le transfert de valeur par le biais de prêts, d’emprunts, du trading au comptant, du trading dérivés et également d’assurances est décentralisé et sans intermédiation. Les participants du système DeFi reçoivent directement les frais d’intermédiation. Théoriquement, tout le monde peut participer.

Le fait de recevoir des récompenses rend la participation au système DeFi particulièrement intéressante.

Aave, Curve, Sushiswap et Uniswap par exemple vous accordent des récompenses pour avoir fourni des liquidités à un pool. Compound offre des récompenses supplémentaires pour avoir emprunté à un pool et Aave pour avoir voté sur des propositions de gouvernance.

De nombreux protocoles DeFi ont commencé de manière centralisée et avec l’objectif de mettre la gouvernance entre les mains des membres de la communauté au fil du temps. Les membres de la communauté peuvent soumettre et voter sur des propositions de gouvernance. Les propositions incluent souvent la distribution de récompenses. Par conséquent, celles-ci peuvent changer rapidement.

Du point de vue fiscal, quelques questions se posent : devez-vous payer des impôts sur les récompenses ? Et si oui, quand et combien ?

Comment calculer les taxes sur la DeFi ?

De nombreux protocoles DeFi offrent des incitations aux utilisateurs sous forme d’airdrops et de récompenses. Les airdrops sont fournis gratuitement, aucun service n’est requis en retour et de nombreux utilisateurs ne sont même pas conscients des airdrops sans valeur qui atterrissent dans leurs portefeuilles. Cependant, il arrive parfois que des airdrops aient une grande valeur, comme ce fut le cas pour Uniswap, ce qui a amené les utilisateurs à s’interroger sur les implications fiscales. Nous avons expliqué comment fonctionnent les taxes sur les airdrops dans cet article.

Les récompenses DeFi, quant à elles, exigent un service en retour et constituent généralement une incitation supplémentaire, par exemple pour assurer la liquidité d’une paire de tokens spécifique.

Dans un protocole décentralisé, les utilisateurs interagissent avec un contrat intelligent et gardent leurs actifs en leur possession. Il n’est pas nécessaire d’avoir un dépositaire centralisé. Les récompenses DeFi peuvent avoir des caractéristiques d’incitation à un service comme la participation au protocole, le verrouillage dans un réseau décentralisé (staking) et l’investissement avec intérêts (lending).

Bien qu’il existe différentes variétés de récompenses dans l’espace DeFi, elles sont toutes considérées comme d’autres revenus, si elles sont générées de manière non professionnelle ou comme des revenus d’un travail indépendant, si elles sont générées de manière commerciale.

Le revenu des récompenses est réalisé lorsque vous recevez la récompense et qu’elle est converti en USD au taux du marché.

Les récompenses DeFi comme incitation à un service

De nombreux protocoles offrent des récompenses pour la participation ou certaines interactions avec le protocole. Par exemple, le protocole Compound offre des récompenses supplémentaires pour les prêts ou même les emprunts. Des récompenses sont également souvent disponibles pour la participation aux processus de gouvernance.

Pour prendre en compte correctement une telle récompense dans une déclaration d’impôt, il suffit de marquer la transaction de dépôt de récompense comme “bounty” dans le logiciel Blockpit Cryptotax.

Récompenses deFi pour la fourniture de liquidité à un pool de liquidité (liquidity mining)

En tant qu’apporteur de liquidité, vous recevez généralement une part du pool de liquidité représentée par un LP-Token. Nous considérons qu’il s’agit d’un échange entre les tokens versés et les LP-Token versés. Cela signifie que ce processus doit être enregistré comme une transaction dans l’application Blockpit et entraîne déjà une réalisation de profits ou de pertes possibles lorsque vos actifs sont déposés dans un pool. Nous avons abordé les aspects fiscaux du minage de liquidités dans cet article : Decentralized Finance (DeFi) and taxes – Borrowing & Lending (Part 1) | Blockpit Cryptotax .

Dans de nombreux protocoles, comme Uniswap, il existe également des pools incitatifs où vous obtenez des récompenses supplémentaires du token de protocole en plus des frais normaux de LP. Les récompenses supplémentaires ou les revenus dérivés de l’incitation peuvent être classés comme une “bounty” dans l’application Blockpit Cryptotax pour recevoir un traitement fiscal approprié.

Récompenses de DeFi en matière de prêts

En général, tous les revenus ou récompenses reçus par un contribuable générés par le prêt de cryptocurrencies doivent être déclarés au fisc.

Si vous prêtez des tokens dans un protocole décentralisé et que vous recevez des intérêts en contrepartie, il est évident de considérer le revenu des intérêts comme un revenu de prêt. Cependant, dans certains protocoles tels que Comp et Aave, vous recevez un token porteur d’intérêts lorsque vous prêtez, comme cDAI ou aUSDC. Dans ce cas, les intérêts ne sont pas payés, mais accumulés et conservés jusqu’à ce que les tokens porteurs d’intérêts soient échangés en retour. Dans ce cas, les transactions respectives de prêt et de rachat sont considérées comme des échanges et taxées en conséquence (Lorsqu’elle est vendue pour une monnaie fiduciaire en France). Les intérêts se reflètent dans l’augmentation de la valeur du Compound et sont donc imposés en tant qu’impôt sur les plus-values lorsque l’événement imposable est déclenché par l’échange.

En général, les opérations de prêt, telles que le dépôt, le verrouillage et le retrait du montant prêté, ne sont pas considérées comme une activité imposable. Toutefois, dans certains cas, les cryptomonnaies peuvent être échangées contre d’autres dans le cadre d’une interaction avec des contrats intelligents. Dans ce cas, l’échange déclenche un événement imposable entraînant des gains en capital à court ou à long terme (pas en France pour les échange crypto-à-crypto). Vous trouverez une explication détaillée de la fiscalité des prêts dans cet article : Decentralized Finance (DeFi) and taxes – Borrowing & Lending (Part 1) | Blockpit Cryptotax .

Dans certains protocoles, vous recevez des récompenses supplémentaires qui sont payées sous la forme de tokens de gouvernance pour vous inciter à participer au protocole. Cette incitation peut être marquée comme “bounty” dans l’application Blockpit Cryptotax afin de recevoir un traitement fiscal approprié.

Récompenses DeFi en matière de staking

Dans la DeFi il y a aussi la possibilité de staking en verrouillant un token dans un protocole. Si des récompenses sont versées pour le verrouillage sous la forme de tokens, vous pouvez les considérer comme des revenus de staking et les marquer en conséquence. Comme pour les prêts, les monnaies qui sont échangées contre des monnaies de staking à utiliser dans le protocole déclencheront un événement imposable (En cas de cession contre une monnaie fiduciaire en France).

Traitement fiscal des récompenses, du staking et des prêts dans le cadre du DeFi

Commercial ou privé

Aux États-Unis, le contribuable doit déterminer si son activité est un hobby ou une entreprise (indépendante) à des fins de déclaration fiscale.

La principale différence entre le trading en tant que hobby et en tant qu’entreprise est que si des actifs ont été reçus en tant que récompense par le biais du consensus de preuve d’enjeu (“staking”), d’une transaction de prêt sur une plateforme de services financiers (“lending”) ou en tant que primes, de manière professionnelle, la juste valeur marchande des actifs reçus le jour de la réception est qualifiée de revenu de travail indépendant. Dans le secteur privé, cela doit être classé comme autre revenu.

L’IRS utilise les critères suivants pour déterminer si l’activité lucrative d’un contribuable est considérée comme un hobby ou une entreprise. Veuillez noter qu’un seul facteur est déterminant et que tous les facteurs doivent être pris en compte.

  • Si vous exercez l’activité d’une manière professionnelle et si vous tenez des livres et des registres complets et précis.
  • Le temps et les efforts que vous consacrez à l’activité indiquent que vous avez l’intention de la rendre rentable.
  • Si vous dépendez des revenus de l’activité pour votre subsistance.
  • Vos pertes sont-elles dues à des circonstances indépendantes de votre volonté (ou sont-elles normales dans la phase de démarrage de votre type d’entreprise) ?
  • Si vous modifiez vos méthodes d’exploitation dans le but d’améliorer la rentabilité.
  • Si vous ou vos conseillers avez les connaissances nécessaires pour poursuivre l’activité en tant qu’entreprise prospère.
  • Si vous avez réussi à faire des bénéfices dans des activités similaires par le passé.
  • Si l’activité est rentable certaines années et quel est le montant du bénéfice réalisé.
  • Si vous pouvez vous attendre à réaliser un bénéfice futur grâce à l’appréciation des actifs utilisés dans l’activité.

Conclusion

Le staking, le prêt et les récompenses en tokens DeFi sont considérés comme d’autres revenus pour une activité non commerciale et comme des revenus indépendants s’ils sont effectués en tant qu’activité commerciale.

L’obligation fiscale est égale au taux du marché au moment où les récompenses vous sont créditées ou réclamées.

Avec la DeFi, l’écosystème des crypto-monnaies a reçu un ajout intéressant dont les revenus ont des implications fiscales.

Comme vous pouvez le constater, cela peut vite devenir complexe si vous voulez calculer l’impôt sur vos activités DeFi. C’est à cela que sert notre application. Vous n’avez pas besoin de vous y connaître en fiscalité – notre application calcule les coûts d’acquisition et calcule le bénéfice ou la perte imposable, en tenant compte du type d’impôt, des périodes de détention et des limites d’exonération applicables. À la fin, vous obtenez un rapport fiscal détaillé, qui est également accepté par les conseillers fiscaux et les bureaux des impôts.

En tant que fournisseur leader en termes de suivi de portefeuille optimisé incluant le calcul de la taxe sur les crypto-monnaies, nous nous chargeons du suivi et des rapports fiscaux pour vous, afin que vous puissiez vous concentrer sur vos activités deFi.

Twitter
Telegram
LinkedIn
Facebook

Vous pourriez également être intéressé par ces articles

Reduire vos impôts

Réduire vos impôts en utilisant vos pertes crypto

Réduire l’impôt sur les crypto-monnaies. Est-ce possible ? Dans certaines circonstances, vous pouvez utiliser vos pertes à des fins fiscales et les compenser avec vos bénéfices. Blockpit explique comment cela fonctionne.

Avertissement: Les informations présentes dans ce blog sont données à titre informatif. Blockpit ne garantit pas l’exactitude de l’information contenue dans cet article. Pour plus de détails sur les réglementations fiscales sur les crypto-monnaies, nous vous recommandons de contacter un conseiller fiscal. Pour toute autre question, n’hésitez pas à nous contacter sur nos réseaux sociaux.

Les crypto-fiscalités ne doivent pas être compliquées

Nous vous aidons à calculer les impôts sur le bitcoin & Co.

Das große Blockpit Oster-Gewinnspiel!
Der Osterhase und Blockpit verlosen exklusive Preise im Gesamtwert von über 2.500 Euro. Aber nur noch bis zum 19. April.